La musique en Islam

L'Unicité At-Tawhid
Le mariage en Islam

La cigarette en Islam

Accueil

Grands Péchés Islam

Le quarante deuxième grand péché : LA REBELLION DE LA FEMME CONTRE SON MARI (NOUSHOUZ)


Le Prophète a dit : «Quand un homme demande à sa femme de partager sa couche, qu'elle refuse et qu'il passe la nuit irrité contre elle, les anges la maudissent jusqu'au matin.».
[Hadith rapporté par el-Boukhari (n°5193) et Mouslim (n°1436)]

Dans le sahih d'el Boukhari et celui de Mouslim, il y a cette autre version : «Quand une femme passe la nuit en délaissant le lit conjugal, les anges la maudissent.».

On trouve [dans le sahih de Mouslim] la version suivante : «Par CELUI qui détient mon âme dans SA MAIN. CELUI qui est au ciel demeure courroucé contre la femme qui refuse de passer la nuit avec son mari alors que celui-ci l'y invite et cela tant que son mari n'est pas satisfait d'elle».

Il a dit : «S'il appartenait à un être humain de se prosterner devant un autre, j'ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son époux».
[Hadith rapporté par at-Tirmidhi (n°1159). Le sheikh el-Albani le qualifie d'authentique. INCHA ALLAH voir "Sahih sounan at-Tirmidhi"]

La tante de Housayn ben Mihsan était venue voir le Prophète pour un service. Quand il le lui rendit, il lui dit : «Es-tu mariée ?». "Oui" répondit-elle. «Comment es-tu dans ta conduite à son égard ?» "Je ne ménage pas mes forces quand il s'agit de le servir et de lui obéir, sauf quand c'est quelque chose qui dépasse mes capacités". Il dit : «Regarde donc où tu te situes par rapport à lui, car il est soit ton paradis soit ton enfer.»
[Hadith rapporté par Ibn Abi Shayba, Ibn Sa3d, an Nasa'i dans "la cohabitation avec les femmes (ishrat an-nisa), Ahmed, At-Tabarani dans "el-awsat", sa chaîne de rapporteurs (isnad) est saine comme a dit el-Hakim. Il est qualifié d'authentique par el-Albani dans "silsilat el-ahadith es-sahiha" (n°2612).]

Il est rapporté sur l'autorité de 3abdALLAH ben 3Amr (Radia ALLAH 3Anhoe) que l'Envoyé d'ALLAH a dit : «ALLAH (ÉVELÉ ET BÉNI SOIT-IL) ne regarde pas une femme [le Jour de la résurrection] qui ne témoigne pas de la reconnaissance à son mari alors qu'elle ne peut pas se passer de lui».
[Hadith rapporté par an-Nasa'i dans "as-sounan el-koubra" (1/48/1). Le sheikh el-Albani le qualifie d'authentique. INCHA ALLAH voir son livre "Silsilatou-l-ahadith es-sahiha" (n°289)"]

On rapporte selon une châine qui remonte au Prophète , qu'il a dit : «Toute femme qui quitte son foyer conjugal [sans la permission de son mari] demeure sous la coupe de la damnation des anges jusqu'à ce qu'elle y retourne ou qu'elle s'en repente».
[Hadith rapporté par at-Tabarani dans "el-mou3djam el-awsat" (1/170/1-2). Le sheikh el-Albani qualifie son autorité canonique de très faible. INCHA ALLAH voir "Silsilatou-l-ahadith ad-da3ifa" (n°1102)]

Il existe à ce sujet de nombreux hadiths.



Le sheikh El-3Outhaymine (RahimahouLAHI) a dit :

(INCHA ALLAH voir son livre «L'explication du recueil "Riyad Es-Salihin". Chapitre 335 : Il est interdit à la femme de se refuser à son mari.»)

Bref commentaire du hadith : «Quand un homme demande à sa femme de partager sa couche, qu'elle refuse et qu'il passe la nuit irrité contre elle, les anges la maudissent jusqu'au matin - dans une autre version : Jusqu'à ce qu'elle y consente.».

Si l'homme sollicite son épouse pour satisfaire ses désirs sexuels, elle doit obligatoirement répondre à cette sollicitation, sauf s'il existe une raison valable légalement qui l'empêche de le faire comme la maladie ou les menstrues.

Il faut savoir que la satisfaction du désir sexuel est aussi un droit que la femme a sur son mari. En effet, si l'homme constate que son épouse désire jouir de lui, il doit être consentant, car ALLAH 3AZAWADJEL a dit :

«[...] Et comportez-vous convenablement envers elles. [...]»
[Sourate 4, Verset 19]

Commentaire du hadith : «Il n'est pas permis à une femme, dont le mari est présent de jeûner sans son consentement et il ne lui est pas permis non plus de faire venir quelqu'un dans la maison de son époux sans son autorisation».
[Hadith rapporté par el-Boukhari et Mouslim]

Il existe deux sortes de jeûne, à savoir le jeûne obligatoire et le jeûne surérogatoire. Quand il s'agit du jeûne obligatoire, la femme peut l'observer sans l'autorisation de son mari. Quant au jeûne surérogatoire, elle ne peut l'observer qu'avec le consentement de celui-ci.

Pour éclaircir ce point, je dis que si le mari est absent, sa femme est libre de jeûner ou de ne pas jeûner, mais s'il est présent, elle ne jeûne pas qu'avec son autorisation, car il se peut qu'il la sollicite pour satisfaire ses désirs et découvre qu'elle est en état de jeûne, ce qui leur causerait de la gêne.

S'il s'agit d'un jeûne obligatoire comme lorsqu'elle n'a pas jeûné quelques jours du mois de ramadan pour une raison valable et qu'il ne reste qu'un nombre équivalent aux jours non jeûnés pour que le mois de ramadan suivant arrive, elle doit dans ce cas jeûner à titre réparatoire ces jours sans demander l'autorisation de son mari. Prenons le cas d'une femme qui est tenue de rattraper dix jours de jeûne du mois de ramadan et qu'il ne lui reste que dix jours pour que le mois de ramadan de l'année suivante arrive, elle doit observer, parce que c'est un jeûne obligatoire. S'il reste encore un ou deux mois ou plus, il appartient à son mari de l'empêcher de jeûner car elle dispose largement de temps pour le rattraper.

Si après avoir entamé le jeûne, son mari lui autorise de le continuer, deux cas sont envisageables :

- S'il s'agit d'un jeûne obligatoire, il est formellement interdit au mari d'annuler le jeûne de sa femme en ayant des rapports sexuels avec elle, car il lui a déjà donné son accord et parce qu'elle l'a déjà commencé, or quand on commence un jeûne obligatoire, on est tenu de le terminer.

- S'il s'agit d'un jeûne surérogatoire, il doit quand même tenir sa parole et il lui est interdit de corrompre le jeûne de sa femme car il lui a donné son accord, or ALLAH SOUBHANOU WA TA3ALA a dit :

«[...] Et remplissez l’engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements.»
[Sourate 17, Verset 34]

S'il ne lui a pas donné son accord, il lui appartient d'avoir des rapports sexuels avec elle et d'annuler son jeûne, car quand on jeûne à titre surérogatoire, on est son propre maître et on n'est pas obligé de le terminer.

La parole du Prophète : «[...] et il ne lui est pas permis non plus de faire venir quelqu'un dans la maison de son époux sans son autorisation» signifie que s'il lui interdit de faire entrer dans la maison une personne déterminée, il lui est formellement interdit d'autoriser cette personne à entrer.

Si le mari est quelqu'un qui laisse entrer tout le monde chez lui, elle n'est pas tenue de lui demander l'autorisation pour chaque personne qui veut entrer.


ALLAHOU A3LEM


Wesley Clark : Affaire top secret, détruire les musulmans, objectif de l'État américain
Wesley Clark : Affaire top secret, détruire les musulmans, objectif de l'État américain
   2013-07-04 • 984 vues •  Sous-titrage : français
Pour devenir musulman dire : Ach'hadou an la ilaha il ALLAH, Mohamed...

Grands Péchés Islam